Nos partenaires 2022

NOS PARTENAIRES FINANCEURS

Ils soutiennent Numérique En Commun[s], partagent leurs expériences et leurs dispositifs, et s’engagent pour développer de nouveaux partenariats en faveur d’un numérique toujours plus ouvert et inclusif :

Logo de la MAIF
MAIF est partenaire depuis sa création de Numérique en Commun[s], partageant les enjeux d’un numérique éthique, d’intérêt général au service du bien commun.
Dans le cadre de son statut d’entreprise à mission, adopté en 2020, MAIF, premier assureur du secteur associatif rassemblant plus de 3 millions de sociétaires, veille à avoir un impact positif.
L’objectif de cette mutuelle ? Défendre un numérique au service du mieux commun, qui agisse concrètement pour une économie responsable, la transition écologique, les solidarités, l’éducation et la prévention des risques.
MAIF déploie, depuis 2015, son dispositif Mes Datas et Moi pour sensibiliser le grand public et les sociétaires aux enjeux du numérique et les aider à en maîtriser les règles et les enjeux. En parallèle, le Numérique Tour fédéré par MAIF souhaite rendre le numérique accessible à tous. Carrefour de rencontres numériques, associant des partenaires du numérique inclusif, ce dispositif va à la rencontre des publics éloignés, partout en France afin de les sensibiliser aux enjeux d’internet et de leur permettre d’identifier les ressources de leur territoire.

Dominique Mahé
Président du groupe MAIF
-
Logo de la MGEN
Le groupe MGEN, est la mutuelle des agent·e·s et personnels des fonctions publiques, mais aussi un acteur global de santé avec plus de 60 services de soins et d’accompagnement mutualistes. MGEN est pleinement consciente que l’inclusion numérique et le développement de communs sont les clés d’une société numérique solidaire et responsable et implique l’action combinée des acteurs publics, économiques et de la société civile pour agir concrètement sur les territoires. MGEN est particulièrement sensible à l’action portée de la MedNum et a choisi de devenir sociétaire de cette Société coopérative d’intérêt collectif pour coopérer avec l’ensemble des parties prenantes de la médiation numérique, en défendant l’économie sociale et solidaire. Animé par cette vision d’une société plus inclusive, le groupe MGEN s’engage dans une démarche participative, collaborative et démocratique en s’appuyant sur un numérique éthique et responsable permettant d’améliorer la qualité de vie de ses patients, résidents, adhérents et assurés sociaux. La démarche Numérique(s) et Humain(s), développée par la mutuelle et mise en ligne en 2021 est l’aboutissement de cet engagement.

Didier Quercioli
Délégué national chargé du numérique
-

La Poste, devenue « entreprise à mission », s’engage à promouvoir un numérique éthique, frugal et inclusif : la lutte contre l’illectronisme est au cœur de ses engagements sociétaux. Présente dans tous les territoires, La Poste conduit de nombreuses actions en lien avec ses partenaires pour détecter, orienter, accompagner, former, équiper et faciliter l’accès au numérique des citoyen·ne·s : 200 000 personnes en ont bénéficié en 2020. La Poste accompagne la dynamique lancée par le Gouvernement en contribuant activement au dispositif des CnFS, déployant ainsi 100 conseillers et conseillères numériques France services dans 57 départements dès le début de l’année 2022. Ils et elles interviendront au sein d’un réseau de 400 bureaux de poste situés dans des territoires particulièrement touchés par l’illectronisme, quartiers prioritaires de la ville et zones rurales. Le Groupe La Poste est partenaire de Numérique en Commun[s] depuis sa création en 2018 et partage ses valeurs en agissant activement pour réduire la fracture numérique en France.

PASCAL CAYE
Directeur délégué à l’économie sociale et solidaire et aux dynamiques des territoires
-

Partenaire depuis la création de Numérique en commun[s], la Banque des Territoires développe un plan d’actions pour rendre les territoires plus inclusifs, plus connectés, plus attractifs et plus durables.
L’identification et la mise en réseau de celles et ceux qui agissent pour la médiation numérique avec le financement des Hubs territoriaux pour un numérique inclusif ;
La construction et le soutien aux politiques publiques inclusives avec le réseau France services, les Étapes numériques avec La Poste ou les investissements de la Banque des Territoires dans #APTIC ;
L’accompagnement des aidants et des citoyens vers un usage du numérique plus connecté et plus éthique en opérant pour le compte de l’État, en collaboration avec l’ANCT, pour le déploiement des Conseillers numériques France services ;
La diffusion et la valorisation d’initiatives en faveur de l’inclusion numérique pour accompagner les Français et Françaises éloigné.e.s du numérique : accessibilité aux services de télémédecine, d’éducation ou soutien à la digitalisation des petites entreprises.

Nicolas Turcat
Éducation, inclusion et service aux publics, Direction de l’investissement.
-

NOS PARTENAIRES DU TERRITOIRE

C’est avec eux, acteurs engagés pour et dans le territoire que nous construisons cette nouvelle édition :

Pôle d’excellence d’innovations culturelles, Louvre Lens Vallée se définit en partie comme un lieu ouvert aux expérimentations et à la découverte des outils numériques dans le secteur des industries culturelles et créatives. Implanté dans une ancienne école primaire, le bâtiment LLV est un véritable terrain de jeu créatif pour entrepreneurs, étudiants, citoyens, créateurs, artistes, designers. Le bâtiment est équipé d’un Fablab appelé MuséoLab, espace de prototypage et de recherches composé d’un parc de machines facilitant l’innovation comme des imprimantes 3D, une brodeuse numérique ou encore une découpe laser. C’est aussi un espace de coworking gratuit et d’espaces locatifs à destination d’entreprises ou d’organismes de formation. 

Depuis 2019, LLV accueille également l’antenne lensoise de Pop School, dans le cadre de la Grande École du Numérique sur le territoire de la CALL. Une école proposant différentes formations gratuites aux métiers du web et de la communication digitale, accessibles aux personnes en reconversion. Elle met en avant des cursus tels que développeur d’applications mobiles, community manager, développeur web, ou encore technicien spécialisé dans la cybersécurité.

Pour bâtir et décliner ses politiques, la CALL, dont le territoire s’étend sur 240 km², s’appuie sur les 36 communes qui la constituent. Elles sont une composante essentielle de son action et siègent, à travers la représentation de leurs maires et de leurs conseillers au Conseil communautaire, présidé par Sylvain Robert. Les compétences de la CALL sont nombreuses et concernent notamment le développement économique, la valorisation des déchets, l’eau et l’assainissement, l’environnement, l’habitat, la mobilité, la culture, le sport, etc. Près de 245 000 habitants vivent dans cette agglomération à la situation géographique exceptionnelle, au cœur de la région Hauts-de-France et en relation directe avec la capitale. Connectée aux autoroutes A1 et A26, principales voies de circulation terrestres entre la France et l’Europe du Nord, la CALL bénéficie également d’une accessibilité ferroviaire remarquable, avec des allers et retours quotidiens Paris-Lens directs en TGV (1h10 minutes) et des Lens-Lille (40 à 50 minutes). En 2022, le budget de la CALL s’élève quant à lui à 284 millions d’euros et s’équilibre avec 145 millions d’euros dédiés au fonctionnement et 139 millions pour l’investissement.
Les Assembleurs est une SCIC ayant pour mission d’accompagner, former et animer une dynamique collective pour un numérique inclusif et créatif en Hauts-de-France. Ils participent à la dynamique des hubs numériques inclusifs, dont le rôle est de structurer les écosystèmes de médiation numérique sur les territoires. En 2022, les Assembleurs, ce sont des formations pour les aidants et les médiateurs, des rencontres entre acteurs de l’inclusion numérique, l’accompagnement des collectivités sur le déploiement de 300 000 Pass Numériques, et des projets sectoriels autour de l’éducation, des TPE ou encore de la lutte contre la pauvreté. Leur projet s’est développé depuis fin 2019 au sein du collectif POP. L’équipe compte plus de 10 collaborateurs et prévoit de doubler les effectifs d’ici fin 2023. Les Assembleurs ont organisé un NEC local en 2021 et co-construisent le projet NEC dans cette édition 2022.